Jeux olympiques. Histoire des Jeux Olympiques

Les Jeux olympiques sont l’un des plus grands et des plus importants événements du monde. Tout athlète qui parvient à monter sur le podium aux Jeux olympiques devient un champion olympique à vie et ses exploits restent dans l’histoire du sport mondial pour les siècles à venir. Où et comment les Jeux olympiques ont-ils vu le jour et quelle est leur histoire ? Jetons un bref coup d’œil à l’origine et à l’histoire des Jeux olympiques.

Histoire

Les Jeux olympiques sont nés dans la Grèce antique, où ils n’étaient pas seulement un événement sportif, mais aussi une fête religieuse. Aucune information sur les tout premiers jeux et leurs origines n’a survécu, mais plusieurs légendes décrivent l’événement. La première date documentée pour les Jeux olympiques est 776 avant J.-C. Bien que les jeux aient été joués auparavant, on pense qu’ils ont été fondés par Hercule. En 394 après J.-C., avec l’avènement du christianisme comme religion officielle, les Jeux olympiques ont été interdits par l’empereur Théodose Ier car ils étaient considérés comme quelque chose de païen. Cependant, malgré l’interdiction de ces jeux, ils n’ont pas complètement disparu. En Europe, il existait une compétition locale qui ressemblait un peu aux Jeux olympiques. Après un certain temps, les jeux ont repris, grâce à Panagiotis Soutsos qui a proposé l’idée et à l’activiste social Evangelis Zappas qui l’a concrétisée.

Les premiers Jeux olympiques modernes ont eu lieu en 1896 dans le pays d’origine des Jeux – Athènes, en Grèce. Le Comité international olympique (CIO) est créé pour organiser les Jeux ; son premier président est Demetrius Vikelas. Bien que seuls 241 athlètes de 14 pays aient participé aux premiers Jeux olympiques modernes, ceux-ci ont connu un succès retentissant, faisant d’eux un événement sportif majeur pour la Grèce. À l’origine, l’intention était que les Jeux se déroulent toujours dans leur pays d’origine, mais le Comité olympique a décidé que le site changerait tous les 4 ans.

Les deuxièmes Jeux olympiques de 1900, organisés à Paris, en France, et les troisièmes Jeux olympiques de 1904, organisés à Saint-Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, ont connu un succès moindre, ce qui a amené le mouvement olympique dans son ensemble à connaître sa première crise après leur succès considérable. Les Jeux étant organisés en même temps que les expositions universelles, ils n’ont pas réussi à attirer un grand nombre de spectateurs, et les épreuves sportives ont duré des mois.

En 1906, les Jeux olympiques dits « provisoires » sont à nouveau organisés à Athènes, en Grèce. Le CIO a d’abord soutenu ces Jeux, mais ils ne sont plus reconnus comme des Jeux olympiques. Certains historiens du sport ont affirmé que les Jeux de 1906 ont été une sorte de salut pour l’idée olympique, empêchant les Jeux de perdre leur sens et de devenir « inutiles ».

Toutes les règles, les principes et les règlements sont énoncés dans la Charte olympique, qui a été approuvée à Paris en 1894 par le Congrès international des sports. Les Jeux olympiques sont décomptés à partir de l’époque des premiers Jeux (Ie Olympiade – 1896-99). Même si aucun jeu n’est organisé, les Olympiades sont numérotées, par exemple les Jeux VI en 1916-19, les Jeux XII en 1940-43 et les Jeux XIII en 1944-47. Les Jeux sont symbolisés par cinq anneaux agrafés de couleurs différentes (les anneaux olympiques), représentant l’union des cinq parties du monde : rang supérieur : bleu – Europe, noir – Afrique, rouge – Amérique, et rang inférieur : jaune – Asie, vert – Australie. La sélection des lieux pour les Jeux olympiques est faite par le CIO. Ce n’est pas le pays qui décide de l’organisation des Jeux, mais la ville, qui décide de l’organisation des Jeux. La durée des Jeux est d’environ 16 à 18 jours.

Les Jeux Olympiques, comme tout événement strictement organisé, ont leurs propres traditions et rituels spécifiques.

En voici quelques-unes :

– Les cérémonies d’ouverture et de clôture sont précédées de représentations théâtrales, présentant au public l’aspect et la culture du pays et de la ville où se déroulent les jeux ;

– Un défilé solennel des athlètes et des délégués dans le stade principal. Les athlètes de chaque pays défilent par groupes séparés dans l’ordre alphabétique des noms de pays dans la langue du pays hôte des Jeux ou dans la langue officielle du CIO (anglais ou français). Devant chaque groupe vient un représentant du pays hôte, qui porte la pancarte portant le nom du pays respectif. Il est suivi par le porte-drapeau portant le drapeau de son pays. Cette mission, très honorable, est généralement réservée aux athlètes les plus respectés et les plus décorés ;

– Le président du Comité international olympique prononce les discours de bienvenue obligatoires. C’est également le chef d’État du pays qui accueille les Jeux qui prononce le discours ;

– Le drapeau de la Grèce, pays d’origine des Jeux olympiques, est hissé. L’hymne national de la Grèce est joué ;

Author: Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *