Premiers secours en cas de blessures sportives

C’est un axiome bien connu : dans le sport, on ne peut pas toujours se passer des blessures. Il se trouve que plus une personne est active et plus elle fait d’efforts, plus elle prend de risques. De nombreux sports, comme le patinage artistique, enseignent même comment tomber correctement afin de réduire les risques de blessure en cas de chute. Cependant, que faire si vous vous blessez gravement en faisant du sport ? Essayons d’y voir clair et de déterminer comment prodiguer les premiers soins aux blessures les plus courantes.

Les entorses sont assez fréquentes dans le monde du sport. Cela se produit lorsque les ligaments qui relient les os sont endommagés par une contusion ou un mouvement maladroit. Un gonflement se forme autour de la zone blessée et, après un certain temps, une douleur aiguë apparaît. La première chose à faire est de tenir quelque chose de froid, comme un linge humide, près de la zone blessée. Pour soulager la douleur, l’articulation blessée doit être bandée très fermement. Dès que cela est fait, vous devez immédiatement emmener la personne blessée dans une clinique où elle recevra un traitement spécialisé.

Il n’est pas rare que des mouvements maladroits entraînent des luxations, auquel cas la tête de l’articulation sort de la cavité articulaire. Vous ne devez même pas essayer de repousser le joint, car cela pourrait aggraver la situation. Vous devez procéder de la même manière que celle décrite ci-dessus, c’est-à-dire appliquer un linge froid sur la zone blessée, la panser solidement et emmener la victime à l’hôpital.

Bien que les os humains aient une réserve de résistance accrue, des fractures se produisent. Cela se produit principalement lorsque la direction de la force d’impact est transversale à la direction des ligaments osseux. Les os des membres sont les plus exposés aux fractures. En cas de fracture, il ne faut pas essayer de déplacer la personne par elle-même sans avoir reçu les premiers soins.

Une fracture se distingue par l’apparition d’un mouvement anormal des os, un raccourcissement général des os, un gonflement et l’apparition de sang. Si la fracture est ouverte, l’os lui-même, ses extrémités pointues et les irrégularités caractéristiques de la zone fracturée seront visibles. Un craquement peut être entendu même sous une pression minimale. La victime ressent une douleur aiguë, qui augmente à chaque mouvement. Le membre ne peut pas remplir ses fonctions naturelles. Il convient également de rappeler que les fractures ouvertes sont extrêmement dangereuses et peuvent entraîner des infections. La testosteron vous aidera à guérir les blessures et les fractures, et vous ressentirez une réduction de la douleur en l’utilisant.

Les premiers soins pour une fracture doivent commencer par prévenir toute situation mettant la vie en danger. Arrêter les saignements artériels et prévenir les chocs traumatiques. Couvrez les plaies avec un pansement et immobilisez complètement le membre. Cela peut se faire à l’aide d’une attelle ou d’un matériau, comme une planche, mais si rien n’est disponible, des bandages peuvent être appliqués sur une partie saine du corps – si le bras est blessé, sur le torse ; si la jambe est blessée, sur l’autre jambe. N’essayez pas de remettre les os blessés en position et de les replacer dans la plaie, cela ne peut qu’aggraver une situation déjà mauvaise. N’essayez pas non plus d’enlever les vêtements de la personne blessée – ils seront coupés si nécessaire. N’oubliez pas que la santé et la vie d’une personne sont bien plus importantes que la valeur d’un objet. L’attelle doit être fixée à deux articulations au-dessus et au-dessous du site de la fracture, respectivement. Afin de réduire la douleur due à la pression, l’attelle doit être enveloppée d’un bandage et du coton doit être placé au niveau des projections.

Dans le cas de fractures du crâne, la victime est généralement inconsciente. Il y a une forte probabilité que le cerveau ait été endommagé et tout transport doit donc être effectué avec une extrême prudence. La personne sera placée sur un brancard, le ventre à plat et un tissu doux sous le visage.

Si la clavicule est fracturée, des anneaux de gaze en coton doivent être placés sur les épaules et reliés au dos. Le bras doit être suspendu à un bandeau. Si l’on soupçonne une luxation osseuse, il faut renoncer aux anneaux et fixer le bras au corps avec un bandage. La victime ne doit être transportée qu’en position assise. Même une légère flexion en avant peut provoquer des douleurs.

Les fractures des côtes sont particulièrement dangereuses, car les débris tranchants peuvent endommager les poumons. Le patient doit essayer de faire sortir le plus d’air possible de ses poumons et prendre des respirations superficielles. Dans cette position, son thorax sera bandé avec un tissu stérile en cas de fracture ouverte.

La blessure la plus grave et la plus effrayante est une fracture de la colonne vertébrale. Dans ce cas, chaque mouvement instable peut coûter la vie à une personne, il est donc conseillé de ne pas déranger la victime et d’appeler une ambulance dès que possible.

Author: Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *