À quel âge faut-il envoyer son enfant dans un club de sport ?

C’est le souhait naturel de tout parent d’élever son enfant pour qu’il soit fort et en bonne santé. Le sport peut évidemment aider votre enfant à y parvenir. Cependant, il n’y a pas toujours de réponse claire à la question de savoir à quel âge un enfant doit-il s’inscrire dans une section sportive ou une école ?

Bien sûr, tout ici est très individuel. Le sexe de l’enfant, son stade de développement et, enfin, sa prédisposition au sport comptent. Cela dit, il est essentiel que l’enfant lui-même ait envie de jouer, car la participation à des séances d’entraînement « dures », telles que choisies par les parents, n’aura qu’un impact négatif sur sa santé mentale. Si les parents ne tiennent pas compte de la volonté de l’enfant de faire du sport, ils risquent de voir l’enfant demander rapidement à quitter le club. Il est très probable qu’après une première expérience négative, l’enfant ne veuille plus jouer du tout. Pour éviter ces réactions, les parents doivent être très sérieux quant à l’âge auquel ils décident d’envoyer leur enfant au sport.

Évaluation du développement physique et de la condition physique

La première étape importante est de parler à votre médecin. Ne négligez pas cette consultation, car la santé d’un enfant, et peut-être même sa vie, est en jeu. Le médecin examinera l’enfant, identifiera les éventuelles contre-indications et évaluera son niveau de développement physique. Ensuite, essayez de parler aux parents des enfants qui sont déjà inscrits dans un club de sport. Demandez à quel âge ils ont commencé à emmener leur enfant à l’entraînement et s’il y a eu des problèmes par la suite.

Un sport pour tous les âges

Comme mentionné ci-dessus, il existe une limite d’âge pour chaque sport. Cependant, de nouveaux programmes d’entraînement progressifs apparaissent chaque année et de nombreux sports se sont considérablement « rajeunis ». Un exemple frappant est le complexe de coordination, qui comprend la gymnastique rythmique, le patinage artistique, la natation synchronisée et autres. Les enfants y sont acceptés dès l’âge de trois ans. En effet, plus un enfant est jeune, plus il est facile de développer en lui toutes les qualités nécessaires. Il arrive souvent que des entraîneurs professionnels viennent personnellement dans les jardins d’enfants pour remarquer les enfants talentueux et pleins de perspectives.

Dès l’âge de quatre ans, les filles découvrent le monde de la gymnastique artistique et rythmique. Au même âge, la natation commence à être enseignée. Si, après une année de cours, la jeune fille est confiante dans l’eau, il est possible qu’elle soit prise pour la natation synchronisée. Des championnats sportifs sérieux dans ce sport peuvent être organisés chez les 8-10 ans.
À l’âge de six ans, si un enfant ne présente aucune contre-indication, il peut être initié au patinage artistique en toute sécurité.
Dès l’âge de sept ans, vous pouvez commencer à faire de l’acrobatie, des danses sportives et du tennis de table.
Dès l’âge de huit ou neuf ans, les garçons peuvent commencer à pratiquer la lutte. Il faut faire preuve d’une extrême prudence en haltérophilie. Bien que la pratique de ce sport puisse durer jusqu’à 10 ans, il est préférable de le faire beaucoup plus tard. Le corps d’un enfant n’a pas encore atteint sa maturité et la musculation peut ralentir considérablement la croissance.

Examinons de plus près certains sports. Les cours d’arts martiaux sont excellents pour développer la souplesse, la coordination, la précision et la discipline chez l’enfant. Les filles peuvent également y être formées, pour autant qu’elles s’y intéressent. Certains types de lutte ne sont clairement pas adaptés aux jeunes athlètes. Par exemple, les commotions cérébrales ne sont pas rares dans la boxe et les anciens boxeurs souffrent souvent d’épilepsie. Les cours de karaté, de judo, d’aïkido ou de wushu sont beaucoup plus sûrs et, en principe, un enfant peut rejoindre un sport même à l’âge de cinq ans.

La gymnastique, qu’elle soit artistique ou athlétique, est un sport très exigeant. Les charges lourdes entraînent souvent des entorses, des foulures et des douleurs dorsales. Bien sûr, elle développe et la souplesse, la grâce et la beauté, mais cela en vaut-il la peine ? Si votre enfant a du mal, vous pouvez le transférer vers des cours de danse ou de ballet, qui développent les mêmes qualités, mais avec une charge moindre. Bien sûr, les entraîneurs conseillent d’amener les futurs champions à ce sport dès l’âge de quatre ou cinq ans, mais il n’est pas trop tard pour commencer les cours dans une école primaire.

Aucun autre sport n’est peut-être aussi sûr et sain pour tous les âges que la natation. Les leçons de natation donnent à l’enfant un beau corps avec une bonne posture et ont un effet bénéfique sur la santé en général. Vous pouvez commencer dès l’âge de trois mois car il existe aujourd’hui de nombreuses piscines pour nager ensemble. La seule chose qui pourrait déplaire aux parents de filles est le développement d’épaules larges, mais cela ne se produit que chez les athlètes professionnels et un entraînement une ou deux fois par semaine n’a pas cet effet

Author: Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *